Connectez-vous S'inscrire
Revue de Management et de Stratégie
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Cotation en bourse et problématique de financement des entreprises dans une économie en développement




Christel Corine TCHAPGA DJEUKUI & Jules Roger FEUDJO




Auteurs

Christel Corine TCHAPGA DJEUKUI, Université de Ngaoundéré, Cameroun
 
Jules Roger FEUDJO, Université de Ngaoundéré, Cameroun

Pour citer cet article : 

TCHAPGA DJEUKUI, C. C., FEUDJO, J, R., 2016, Cotation en bourse et problématique de financement des entreprises dans une économie en développement, Revue de Management et de Stratégie, (1:9), pp.1-19, www.revue-rms.fr, VA Press.

Résumé & Mots-clefs

Résumé :
 
L’attrait des marchés financiers dans les économies en développement a été longtemps démontré par les auteurs en finance, à travers la croissance économique qu’ils engendrent et la liquidité des actifs financiers qu’ils favorisent. C’est dans cette optique qu’a été créée au Cameroun, la Douala Stock Exchange (DSX) à l’issue de la loi du 22 Décembre 1999. Par ailleurs, les différentes limites observées dans l’utilisation des sources traditionnelles de financement des entreprises camerounaises font de la naissance de ce marché financier un moyen pertinent de financement de la croissance de ces dernières. Cependant, la dynamique reste très mitigée sur ce marché financier au regard du nombre de cotation recensée de 1999 à nos jours. En effet, trois cotations seulement ont pu être recensées sur la période sus indiquée soit en moyenne 0,1875 par an. Cette réticence de la demande de financement à aller vers une offre, pourtant réelle et disponible, traduit l’existence de souches d’obstacles qui freinent ou empêchent la rencontre entre l’offre et la demande sur ce marché financier. Cette étude a pour objectif d’approfondir la compréhension du phénomène boursier au Cameroun, notamment en termes de facteurs explicatifs de la réticence des entreprises à une cotation.
 
Mots clefs :
 
Marché Financier, Accès en Côte, Entreprise, Douala Stock Exchange, Dirigeant.

Abstract & Keywords

Abstract :
 
The attraction of financial markets in expansion economies was shown a long time ago by authors in finance field, through the economic growth that they generate and the liquidity of financial assets that they advantage. Consequently, the Douala Stock Exchange (DSX) was created through the law casted on the 22nd December 1999. In addition, the various limits observed with the use of traditional sources of financing in Cameroonians’ firms make the financial market, a relevant means of financing for their growth.  However, dynamics remains very mitigated on this financial market in comparison with the number of quotation listed of 1999 to our days. Indeed, three quotations only could be listed over the period known indicated either on average 0,1875 per year. This reserve of the request for financing to go towards an offer, however real and available, translated the existence of stocks of obstacles which slow down or prevent the meeting between supply and demand in this market. This study aims to go deeper in the comprehension of the stock exchange phenomenon. In particular it explains the factors of the reluctance of Cameroonians’ firms to a quotation on the Douala Stock Exchange.  
 
Key words :
 
Financial market, initial public offerings, firm, Douala Stock Exchange, manager.

Télécharge l'article au format PDF



Christel Corine TCHAPGA DJEUKUI & Jules Roger FEUDJO




Facebook
Twitter
Rss
Mobile