Connectez-vous S'inscrire
Revue de Management et de Stratégie
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La relation comptabilité-défaillance : essai d’analyse via un échantillon d’entreprises en état de cessation des paiements




Abdelhadi MANIANI




Auteur

Abdelhadi MANIANI,  Management des risques (FSJES- Aїn Chock)

Pour citer cet article : 

MANIANI A. 2014, La relation comptabilité-défaillance : essai d’analyse via un échantillon d’entreprises en état de cessation des paiements, Revue Internationale de Management et de Stratégie, (9 :1) www.revue-rms.fr, VA Press

Résumé & mots-clés

L’objectif de cet article est de contribuer à une meilleure compréhension de la relation comptabilité-défaillance dans le contexte marocain, en se fondant, d’une part, sur l’examen de la littérature sur les entreprises en difficulté, et d’autre part, sur l’analyse des résultats d’une enquête auprès d’un échantillon d’entreprises en cessation de paiement. Il ressort des résultats obtenus que plus de 25 % des entreprises défaillantes disposent d’un système comptable déficient. Par ailleurs, la  quasi-totalité des entrepreneurs individuels en difficulté ne disposent d’aucune comptabilité même si la dimension de leur entreprise nécessite de disposer  d’un minimum d’informations. Dans ces conditions, l’entreprise en difficulté ne peut prendre de bonnes décisions ou encore réussir son redressement.
 
Mots clés : Comptabilité, défaillance, entreprises en difficulté, cessation des paiements
 

Abstract & keywords

The aim of this paper is to contribute to a better understanding of the relationship accounting-failure in the Moroccan context, by basing itself, on one hand, on the review of the literature on ailing firms, and on the other hand, on analysis of the results of a survey with a sample of companies in insolvency. It emerges from obtained results that more than 25 % of failed businesses have a flawed accounting system. Moreover, almost all individual entrepreneurs in difficulty have no accounting even if the size of their company requires having a minimum of information. In these conditions, the ailing company cannot make good decisions, or a successful recovery.    
 
Key words : Accounting, failure, firms in difficulty, cessation of payments

Télécharger l'article complet au format PDF



Abdelhadi MANIANI





Facebook
Twitter
Rss
Mobile