Connectez-vous S'inscrire
Revue de Management et de Stratégie
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

Comprendre la gamification en 5 questions


Sarah Hidri



La gamification, on en parle de plus en plus, en communication, ou en webmarketing le plus souvent, mais savez-vous vraiment ce qui se cache derrière ce terme ? Vous trouverez dans cet article les 5 réponses clés pour la comprendre... et pourquoi pas l'adopter !


#1 Qu’est-ce que la gamification ?

 

La gamification, ou ludification, est le fait d’intégrer certains mécanismes de jeu dans des processus qui n’ont pas pour vocation première d’être ludiques. Les buts d’un tel procédé sont multiples : rendre un processus plus attrayant, un modèle plus efficace, trouver des solutions innovantes et bien plus encore !
 

Le caractère universel du jeu rend les domaines d’applications de la gamification très nombreux : on la retrouve dans des situations d’apprentissage, à l’instar des serious gaming qui sont désormais assez répandus, mais aussi beaucoup dans le fonctionnement, voire même le fondement, de sites web et de réseaux sociaux où elle permet de créer et fédérer des communautés en stimulant l’engagement.


#2 Quels sont les objectifs de la gamification ?


Les objectifs de la gamification sont nombreux mais peuvent se résumer en quelques mots : engagement et expérience utilisateur. En effet, quel que soit le domaine dans lequel ces mécanismes entrent en action (qu’il s’agisse de créer du trafic sur un site internet, de personnaliser le rapport d’un individu avec une marque, de créer de l’engouement autour d’un projet, ou encore simplement de donner de la visibilité à un site), l’individu se trouvera impliqué en tant qu’acteur dans l’univers ciblé grâce à une expérience dynamique et sur-mesure.Dans ces situations de gamification, le jeu n’est jamais une fin soi : il a pour objectif de pousser des acteurs ciblés à se sentir impliqués et à adopter des objectifs stratégiques.


#3 Quels sont les leviers de la gamification ?

 
  • Le besoin de reconnaissance



Les badges et autres cadeaux sont devenus d’excellents moyens de récompenser les individus sur leur utilisation d’un logiciel et plus globalement d’un service. Cette démarche, qui peut devenir pilier de l’engagement des utilisateurs, repose principalement sur un besoin universellement partagé de reconnaissance, ainsi qu’une forte inclinaison à la comparaison des individus.
 

Ces gratifications, qu’il s’agisse de badges, de points, de statuts particuliers ou d’une place dans un classement, représentent des gains virtuels valables à l’intérieur de la communauté et sont sources fortes de motivation (pensez à ce que vous avez fait pour remplir la jauge bleue de LinkedIn au mieux !). Ils permettent à l’utilisateur de se situer dans son parcours (nombre de vidéos vues dans une plateforme d’e-learning, nombre de contacts inscrits dans un CRM, tickets résolus dans un outils ITSM…) et illustrent le degré d’adoption ou de maîtrise de l’outil, le but étant de permettre un renouvellement constant de la motivation dans une communauté qui valorise ces récompenses.
 

  • La dimension sociale



Une bonne gamification doit savoir intégrer toutes les composantes relatives au jeu collectif : le partage, le contact, la recommandation, la comparaison. Les membres de ces communautés vont chercher à interagir entre eux et vont devenir de ce fait créateurs de contenus… de viralité et de coopération vers le but commun !


#4 Comment choisir les bons leviers de sa gamification ?


L’identification de bons leviers de gamification passe en partie par la bonne connaissance des utilisateurs, pour mieux les animer et les fidéliser.
 

Il existe quatre motivations principales à jouer, soit :
 

  • La maitrise du jeu
  • La découverte du jeu et les nouveautés
  • Le partage de l’expérience de jeu
  • La compétition avec les autres joueurs (gagner !)


Inscrire ses joueurs dans une typologie ne suffit pas toutefois, il faut également se questionner sur les freins au jeu (le temps par exemple) et s’adapter au mieux à leur style de jeu (solo, coopératif…).
 

Enfin, s’intéresser aux niveaux d’engagement de ses joueurs est primordial :
 

  • Comment faire rester les joueurs débutants ?
  • Comment stimuler l’adoption des joueurs réguliers ?
  • Comment valoriser les meilleurs joueurs ?


#5 Pourquoi mesurer le succès de sa stratégie de gamification ?

 

Adopter et mettre en place une stratégie de gamification efficace n’est pas sans coût, il est donc devenu primordial de mesurer ses résultats.Coté Back-office, des outils nés de la jonction des Analytics et de la Data Vizualisation permettent d’accéder aux metrics nécessaires au pilotage de sa gamification. Ces indicateurs permettent une meilleure connaissance de ses joueurs en suivant leurs activités et surtout leur engagement. Il est ainsi possible de savoir si le jeu rapproche d’avantage les joueurs de vos objectifs de marque, de vente ou de projet, et le cas échéant, d’actionner les leviers adéquats.
 

"Le jeu, c'est tout ce qu'on fait sans y être obligé", écrivait Mark Twain qui expliquait alors sans le savoir ce concept de gamification qui nous semble pourtant si moderne. Si le jeu est attrayant pendant l'enfance, il l'est tout autant dans la vie adulte, en témoignent les formidables communautés créés autour du SuperBowl il n'y a que peu de temps : à vous de l'adapter à vos projets !
 

Sarah Hidri, Success Change Manager à M-Inside


Pour citer cet article : Hidri, S., 2016, Comprendre la gamification en 5 questions, 12 février, RMS Magazine.  
 

Sarah Hidri


Facebook
Twitter
Rss
Mobile