Connectez-vous S'inscrire
Revue de Management et de Stratégie
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La contractualisation, parade contre la défaillance ?




Coralie FIORI-KHAYAT




Auteur

Coralie FIORI-KHAYAT, NOVANCIA BS (Paris), ISC (Paris)

Pour citer cet article : 

FIORI-KHAYAT., C. 2017, La contractualisation, parade contre la défaillance ?, Revue de Management et de Stratégie, (3:1), pp.1-36, www.revue-rms.fr.

Résumé & Mots-clefs

Résumé :
 
Durablement, l’entrepreneur défaillant a été frappé du sceau de l’infamie. Quoique désormais l’opprobre ne s’attache plus aussi systématiquement à ceux qui subissent de douloureux revers de fortune, le spectre de la défaillance constitue une préoccupation justifiée pour nombre de PME. Mais qu’entendre par « défaillance » ? Répondre à cette question est nettement moins facile qu’on ne le croit de prime abord, économistes, gestionnaires et juristes donnant à ce terme un sens différent. C’est donc d’abord à un essai de définition que l’on s’attache. En tout état de cause, si tant est que mieux vaut prévenir que guérir, on observe que, tant que l’entreprise n’est pas en cessation des paiements, le rôle du juge est résiduel, son office étant remplacé par la commune intention des parties – la contractualisation. Séduisante et efficace, cette technique présente toutefois des limites qui font qu’on ne peut voir en elle une panacée. Il faut alors voir comment et jusqu’où la contractualisation permet aux PME de « mater la défaillance ».
 
Mots clés :
 
Défaillance d’entreprises, Prévention, Contractualisation, Gestion des risques, Stratégie. 

Abstract:
 
For centuries, the defaulting contractor was struck with the seal of infamy. Although opprobrium is no longer so systematically applied to those who suffer painful reverses of fortune, the spectre of failure is a justified concern for many SMEs. But what does "failure" mean? Responding to this question is much less easy than one might think at first glance, as economists, managers and lawyers give this term a different meaning. It is therefore first and foremost an attempt at definition. Anyway, as prevention is better than cure, we observe that, as long as the undertaking is not in breach of payment commitments, the role of the judge is residual, its office being replaced by the common intention of the parties - contracting. This technique, though attractive and effective, has limits which make it impossible to see in it a panacea. It is then necessary to see how and to what extent contracting allows SMEs to "overcome failure".
 
Key words:
 
Business failure, Prevention, Contractualization, Risk management, Strategy.

Télécharger l'article au format PDF



Coralie FIORI-KHAYAT




Facebook
Twitter
Rss
Mobile