Connectez-vous S'inscrire
Revue de Management et de Stratégie
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte

La théorie des parties prenantes à l’épreuve de la RSE : une analyse contextualiste du modèle de Carroll (1979) dans les entreprises du secteur de l’industrie forestière au Cameroun




Isaac Bernard Ndoumbe Berock





Auteur

Isaac Bernard Ndoumbe Berock

Résumé de l'article

La présente recherche a pour objectif d’élucider le caractère contingent du modèle de Carroll de la RSE. En effet, alors que la littérature dominante soutient le bien fondé du modèle de Carroll (1979) qui serait applicable nec varietur indépendamment des contextes, peu de recherches ont questionné la pertinence des pratiques de RSE contingentes. En prenant appui sur la stakeholders theory (Freeman, 1984; Clarkson, 1995; Mitchell et al., 1997) et le cadre d’analyse contextualiste de Pettigrew (1992), une étude qualitative menée auprès des principaux acteurs de six entreprises camerounaises du secteur forestier met en évidence des différences de perception dans les pratiques de RSE. Les pratiques de RSE observées ou mise en œuvre par ordre d’importance croissante, révèlent que (i) les entreprises de ce secteur sont globalement sensibles aux pratiques économiques (ii) contrairement aux communautés riveraines et aux employés qui sont plus attachés aux pratiques philanthropiques (iii) et enfin (vii) les administrations en charge des questions forestières sont par contre favorables aux pratiques légales et éthiques.

Télécharger l'article au format PDF







Facebook
Twitter
Rss
Mobile